AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Dans un monde où l'information est une arme et où elle constitue même le code de la vie, la rumeur agit comme un virus, le pire de tous car il détruit les défenses immunitaires de sa victime.  » Jacques Attali
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 29 Sep - 20:12
Derniers sujets
» Cuisine italienne !
Mar 19 Sep - 12:45 par Nadezda

» lifepressmagazin
Mar 19 Sep - 9:36 par Nadezda

» Humour.............. !
Mar 19 Sep - 7:31 par Nadezda

» "Pokreni se, upoznaj Srbiju"
Lun 18 Sep - 2:28 par Nadezda

» Le vinaigre........
Mer 13 Sep - 7:35 par Nadezda

» Matisse.....
Lun 11 Sep - 21:36 par Nadezda

» Les chats.............
Sam 9 Sep - 19:35 par Nadezda

» Srbija Forum
Sam 9 Sep - 9:44 par Nadezda

» blog cuisine
Ven 8 Sep - 3:44 par Nadezda

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Statistiques
Nous avons 1 membre enregistré
L'utilisateur enregistré le plus récent est Nadezda

Nos membres ont posté un total de 3243 messages dans 1389 sujets
Statistiques

Concepteurs web

Partagez | 
 

 Textes......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nadezda
Admin


Messages : 3299
Date d'inscription : 28/12/2011
Localisation : Belgique

MessageSujet: Textes......   Mer 1 Fév - 17:09



Etty Hillesum trouvé chez Valérie Yeghiayan

Voici un texte incroyable écrit par Etty Hillesum en 1943 en déportation à Westerbork, jeune juive hollandaise dans la certitude d'une mort prochaine. Elle mourut peu de temps après à Auschwitz
"C'est une expérience de plus en plus forte chez moi ces derniers temps: dans mes actions et mes sensations quotidiennes les plus intimes se glisse un soupçon d'éternité. Je ne suis pas ...s...eule à être fatiguée, malade, triste ou angoissée, je le suis à l'unisson de millions d'autres à travers les siècles, tout cela c'est la vie; la vie est belle et pleine de sens dans son absurdité, pour peu que l'on sache y ménager une place pour tout et la porter tout entière en soi dans son unité; alors la vie, d'une manière ou d'une autre, forme un ensemble parfait. Dès qu'on refuse ou veut éliminer certains éléments, dès que l'on suit son bon plaisir et son caprice pour admettre tel ou tel aspect de la vie et en rejeter tel autre, alors la vie devient en effet absurde: dès lors que l'ensemble est perdu, tout devient arbitraire. (...)
Je suis surtout reconnaissance de n'éprouver ni rancoeur ni haine, mais de sentir en moi un grand acquiescement qui est bien autre chose que de la résignation, et une forme de compréhension de notre époque, si étrange que cela puisse paraître! Il faut savoir comprendre cette époque comme on comprend les gens; après tout c'est nous qui faisons l'époque. Elle est ce qu'elle est, à nous de la comprendre en tant que telle, malgré l'effarement que son spectacle nous inspire parfois. (...) Une chose est sûre: on doit tout accepter, être prêt à tout et savoir qu'on ne saurait nous prendre nos retranchements les plus secrets; cette pensée vous donne un grand calme intérieur et l'on se sent à même d'accomplir les démarches pratiques réclamées par les circonstances (...). Là où on est, être présent à cent pour cent. Le grand obstacle, c'est toujours la représentation de non la réalité. La réalité, on la prend en charge avec toute la souffrance, toutes les difficultés qui s'y rattachent - on la prend en charge, on la hisse sur ses épaules, et c'est en la portant que l'on accroît son endurance. Mais la représentation de la souffrance - qui n'est pas la souffrance, car celle-ci est féconde et peut vous rendre la vie précieuse- il faut la briser. Et en brisant ces représentations qui emprisonnent la vie derrière leurs grilles, on libère en soi-même la vie réelle avec toutes ses forces, et l'on devient capable de supporter la souffrance réelle, dans sa propre vie et dans celle de l'humanité.(...) Je ne pense plus en termes de projets ou de risques: advienne que pourra et tout sera bien"
.........extrait " D'une vie bouleversée "......



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paprika.forumbelgique.com
 
Textes......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paprika :: Culture :: Littérature :: d'Ici et d'Ailleurs :: Citations, Poémes, Textes, Calembour, Ecrivons une histoire, citate, pesme, poeme, tekstovi,-
Sauter vers: