AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« Dans un monde où l'information est une arme et où elle constitue même le code de la vie, la rumeur agit comme un virus, le pire de tous car il détruit les défenses immunitaires de sa victime.  » Jacques Attali
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 29 Sep - 20:12
Derniers sujets
» Couture................;;
Hier à 11:40 par Nadezda

» Location Serbie........
Jeu 19 Oct - 7:08 par Nadezda

» Recette de pain ......
Mer 18 Oct - 17:44 par Nadezda

» Le Sel.........................
Mer 18 Oct - 15:54 par Nadezda

» La banane .............
Mar 17 Oct - 19:19 par Nadezda

» Zakuski .....
Mar 17 Oct - 18:58 par Nadezda

» Cuisine italienne !
Mar 17 Oct - 18:12 par Nadezda

» Art Postal.............
Lun 16 Oct - 8:59 par Nadezda

» Académie des Beaux-Arts de Sambreville
Ven 13 Oct - 11:01 par Nadezda

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Statistiques
Nous avons 1 membre enregistré
L'utilisateur enregistré le plus récent est Nadezda

Nos membres ont posté un total de 3276 messages dans 1414 sujets
Statistiques

Concepteurs web

Partagez | 
 

 Camille Claudel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nadezda
Admin


Messages : 3332
Date d'inscription : 28/12/2011
Localisation : Belgique

MessageSujet: Camille Claudel !   Lun 14 Déc - 12:24

Camille Claudel
“Tu es bien dure de me refuser un asile.
Tumultueuse, Camille Claudel ( 8 décembre 1864 – 19 octobre 1943) aura su élever son art à la hauteur de la folie de son esprit torturé. Dans cette lettre qu’elle écrit alors qu’elle est internée, elle tente de rassurer sa mère : les mauvais jours sont derrières elle. C’est peine perdue : elle mourra après près de trente ans d’enfermement ponctuée par une unique visite de sa mère.

Le 2 février 1927

Ma chère maman,

J’ai beaucoup tardé à t’écrire car il a fait tellement froid que je ne pouvais plus me tenir debout. Pour écrire je ne puis me mettre dans la salle où se trouve tout le monde où brulotte un méchant petit feu, c’est un vacarme de tous les diables. Je suis forcée de me mettre dans ma chambre au second où il fait tellement glacial que j’ai l’onglée, mes doigts tremblent et ne peuvent tenir la plume.

Je ne me suis pas réchauffée de tout l’hiver je suis glacée jusqu’aux os, coupée en deux par le froid. J’ai été très enrhumée. Une de mes amies une pauvre professeur du Lycée Fénélon qui est venue s’échouer ici a été trouvée morte de froid dans son lit, c’est épouvantable. Rien ne peut donner l’idée des froids de Montdevergues. Et ça dure, 7 mois au grand complet : jamais tu ne peux te figurer ce que je souffre dans ces maisons. Aussi ce n’est pas sans surprise mélangée d’épouvante que j’ai appris que Paul me faisait mettre de 1ère classe. C’est curieux que vous disposez de moi comme il vous plaît sans me demander mon avis sans savoir ce qui se passe vous n’êtes jamais venus ici et vous savez mieux que moi ce qu’il me faut. Vous en dépensez de l’argent à tout à travers : qui est-ce qui sait tout ce que vous donnez ? […]

Tu es bien dure de me refuser un asile à Villeneuve. Je ne ferais pas de scandale comme tu le crois. Je serais trop heureuse de reprendre la vie ordinaire pour faire quoi que que ce soit. Je n’oserais plus bouger tellement j’ai souffert. Tu dis qu’il faudrait quelqu’un pour me servir ? Comment cela ? Je n’ai jamais eu de bonne de ma vie : c’est vous qui en avez toujours besoin ?

Quand tu ne me donnerais que la chambre de la mère Régnier et la cuisine, tu pourrais fermer le reste de la maison. Je ne ferais absolument rien de répréhensible, j’ai trop souffert pour jamais m’en remettre.

Tu ne vois pas qu’on nous divise exprès pour vous tirer toujours de l’argent.
J’ai reçu le chapeau, il va bien, le manteau, il fait bien l’affaire, les bas, ils sont admirables, et le reste de ce que tu m’as envoyé.
Je t’embrasse,

Camille,

Donne de tes nouvelles de suite et dis-moi si tu n’as pas souffert de la grippe. […]

http://www.deslettres.fr/



On disait Camille folle, il me semble que c'est la mère et le frère qui étaient fous, des monstres de méchancetés, Camille est morte de faim et de froid après un emprisonnement de près de 30 ans.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paprika.forumbelgique.com
Nadezda
Admin


Messages : 3332
Date d'inscription : 28/12/2011
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Camille Claudel !   Lun 14 Déc - 12:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paprika.forumbelgique.com
 
Camille Claudel !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paprika :: Culture :: Littérature :: d'Ici et d'Ailleurs :: Ecrivains, poètes, critiques, chroniques, librairies, pisci, poeti, pesnici, kriticari, knjizare.-
Sauter vers: